LA SAINTE BARBE A TARBES vendredi 1er décembre 2017...


CELEBRATION de la SAINTE BARBE à TARBES

Vendredi 1er décembre 2017 C'est en ce vendredi 1er décembre que le Régiment et ses anciens ont célébré la fête de Sainte Barbe avec quelques jours d'avance. Peu de monde sur les rangs, moins de la moitié du régiment se préparant à partir pour "Sentinelle" alors que trois batteries s'apprêtent à rentrer. Peu de monde également sur les rangs de l'amicale.

Pour les jeunes, les traditions ont été respectées. Le chef de corps et les commandants d'unité ont été réveillés à l'aube pour se plier de bonne grâce aux facéties sympathiques de leurs subordonnés et participer aux réjouissances folkloriques habituelles. Par manque de temps et de monde, les jeux traditionnels n'ont pu avoir lieu mais rendez-vous est déjà pris pour l'an prochain. Les anciens étaient à l'image du régiment quant à la participation avec une petite trentaine de membres de l'amicale. La qualité et les fidèles étaient présents.

Le staff était en place pour l'accueil directement au bureau de l'amicale avant de se rendre au bar sous-officiers ouvert pour nous dans l'attente de la prise d'armes. L'office religieux ayant été célébré le jeudi soir, en la chapelle Saint Michel, par le père Yves Beaupaire, notre nouvel aumônier. A 11 H 00, sur la place d'armes, il ne manquait que la musique des parachutistes de Toulouse, bloquée sur l'autoroute sur le plateau de Lannemezan à la suite de très grosses chutes de neige. La solution de rechange étant en place, la cérémonie a pu commencer et le lieutenant-colonel JULLY, commandant des troupes, a accueilli l'Etendard avant l'arrivée du chef de corps, AMP, et des autorités civiles et militaires. Après le salut à l'Etendard, les autorités ont rejoint leurs emplacements habituels. Peu après, le colonel de Crevoisier procédait à la remise de trois médailles de la Défense Nationale avec citation à l'adjudant Almeida Dias, aux Mch Abbatista et Namieta pour leur excellent comportement en opérations en BSS. Après ces décorations amplement méritées, le chef de corps à lu l'ordre du jour dédié à Sainte Barbe.
Pour marquer la fin de la cérémonie, le colonel de Crevoisier et le président de l'amicale se sont portés devant le monument aux Morts pour y déposer une gerbe à la mémoire de tous les hommes du 35 tombés au champ d'honneur ou décédés à ce jour. Il n'y eut pas de défilé en raison du petit nombre d'hommes sur les rangs. Comme après chaque cérémonie, le chef de corps, ses invités et les décorés se sont dirigés vers la salle LE GUEN pour un petit cocktail permettant aux sections des batteries de réintégrer l'armement et aux anciens de rejoindre le gymnase pour le repas de cohésion.

A 12h45, le Régiment, ses invités et les anciens étaient au gymnase pour accueillir le colonel de Crevoisier qui a prononcé quelques mots pour remettre un chèque de plus de 1300 € à monsieur Montagnol, directeur de l'ONAC, pour la vente des bleuets de France. Puis la mise à l'honneur du maréchal des logis-chef Nabais quittant l'institution après 25 années de bons et loyaux services au 35 comme artilleur parachutiste et comme sous-officier.

Dans un dispositif habituel avec les anciens assis en fin de tableau et les jeunes des batteries debout de part et d'autre du gymnase, les agapes étaient lancées pour un repas agréable dans la bonne humeur et la tradition des chants des batteries. Vers 15h00, le chef de corps était accompagné du 35° couplet pour quitter l'hémicycle et permettre à chacun de rejoindre sa batterie ou les différentes popotes où les hommes et les femmes ont pu se retrouver pour refaire le monde et le 35. Peu après 18h00, les popotes étaient fermées car la journée n'était pas terminée. En effet, il a été mis à profit la venue de la musique de Toulouse - entre-temps arrivée après dégerment de l'autoroute - pour organiser un concert de grande musique classique et moderne au théâtre des nouveautés à Tarbes au profit des blessés de l'armée de terre. Très belle soirée de solidarité avec un concert de très grande qualité musicale reconnue et appréciée.
Merci encore et toujours au Colonel de Crevoisier et à ses artilleurs parachutistes pour la qualité de l'accueil qu'ils nous montrent toujours, avec sourire et gentillesse, permettant aux anciens de se sentir toujours aussi bien dans le quartier et se replonger dans le jus de leur jeunesse.

La SAINTE BARBE à PARIS avec la FNA

Cette année, la Sainte Barbe parisienne s'est déroulée plus tardivement et s'est déroulée sur la seule journée du samedi 16 décembre 2017. Le samedi 16 décembre 2017 L'ensemble des activités se sont donc déroulées sur une seule journée se qui simplifie la vie de beaucoup et réduit le coût pour ceux qui viennent de loin. C'est sous la présidence du général Michel DELION, - ancien chef de corps du 35e RAP de 2005 à 2007 - commandant l'Ecole d'Artillerie et "Père" de l'arme et du général de division Jacques GRENIER, tout nouveau président de la Fédération Nationale de l'Artillerie, que se sont déroulées toutes les manifestations à Arc de Triomphe et aux Invalides. Rendez-vous était fixé avant 09h00 au bistrot habituel pour y retrouver quelques anciens du 35 et le colonel de Crevoisier à proximité de l'Arc de Triomphe.

A 09h30 nous étions tous en place autour de la flamme pour accueillir les autorités. D'année en année, le format se réduit et l'on peut mesurer alors que nos anciens disparaissent et qu'ils ne sont pas remplacés. Quant à nous, le 35e RAP et ses anciens étions une petite dizaine à assister à la cérémonie. Pour la deuxième année, nous avons eu la joie et le plaisir de voir, le général Michel DELION, "Père" de l'arme, présidant la cérémonie et déposant une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Deux autres gerbes ont été déposées par le Président de la FNA et le Président de l'AMRAF.

Belle cérémonie de recueillement avec l'ensemble des jeunes officiers élèves de la promotion 2017-2018.
A 10h00, les premiers arrivaient dans la cour des Invalides afin de commencer les recherches de visages connus d'anciens de l'amicale et du régiment avant le début de la cérémonie religieuse à 10h30. Le 35 et ses Anciens font bonne figure avec une vingtaine de participants à une belle cérémonie religieuse dédiée aux Jeunes et aux Anciens de l'Artillerie disparus dernièrement. La messe a débuté par l'appel des morts. L'amicale a encore fait la "une" avec l'appel de 26 des nôtres décédés depuis un an. Malheureusement entre le 16 et 30 décembre trois autres anciens nous ont quitté.

A la sortie de l'office religieux, les participants se sont placés sous la statue de l'Empereur pour assister aux démonstrations prévues. Alors que les porte-drapeaux de la FNA se mettaient en place. Cette année, le drapeau de l'amicale était absent parce que ne pouvant faire partie des bagages du président. Très beau spectacle avec les présentations de matériels permettant de remonter le temps avec des servants de pièces en tenue d'époque et très belle prestation de la fanfare de l'Ecole d'Artillerie, où officie toujours notre BCH ARNAUNÉ.

A l'issue des présentations, les anciens se sont prêtés au jeu pour se rassembler pour la traditionnelle photo de famille. Vous pouvez constater que la famille des chefs de corps est très bien représentée. Merci à eux que nous aimons toujours revoir autour de nous. Peu près, une quinzaine de jeunes et d'anciens ont rejoint les salons du Gouverneur pour écouter la brève allocution du général DELION et celle du général GRENIER avant de prendre le verre de l'amitié et le repas traditionnel sous forme de buffet. Le Président a ensuite participé à l’Assemblée Générale de la FNA qui n'appelle pas de remarque particulière. La vitalité de notre amicale se traduit aussi par votre adhésion à nos valeurs communes et à travers la photo de la page de garde où l'on peut remarquer la présence aux Invalides du chef de corps et de pas moins de huit anciens chefs de corps de notre beau régiment. Merci aux anciens et jeunes recensés pour leur présence significative permettant ainsi de montrer, s'il en était besoin, que l'artillerie parachutiste existe toujours plus que jamais pour appuyer nos camarades de la mêlée qu'ils soient parachutistes ou non.
Rencontrés sur les différents lieux de célébration : Les anciens : Gar ZELLER - Gca WAYMEL, PERRUCHE - Gdi COAT – Gal M. DELION, PELLERIN - Col CHARLES, DURIEUX, de CREVOISER, SAUVEE.M – Lcl AIT ALI, COSTANZO, JM DELION, Tristan ZELLER – Cen de LAZZER - Cne CURROY, de MENTQUE– ADC ROUSSELIN - Bch ARNAUNÉ, LANCEL – Ap GOUIN (porte-drapeau des Opex) et votre Président.
retour sommaire
amicaleartipara35©2004-2018