PASSATION DE COMMANDEMENT...


PASSATION DE COMMANDEMENT LE 21/07/2017


La passation de commandement, est toujours un moment privilégié dans la vie du régiment et de ses anciens. Un chef de corps quitte son régiment avec beaucoup d'émotion et de regret alors que l'arrivant prend le commandement avec enthousiasme et bonheur. Heureusement, beaucoup d'anciens et de jeunes anciens profitent de l'occasion pour revenir se retremper dans l'ambiance du régiment, se rappeler aux décideurs que l'on existe toujours mais avant tout, avoir le plaisir de retrouver chefs, subordonnés et amis. Cette année, c'est un petite centaine d'anciens qui se sont retrouvés sur une ou deux journées pour les retrouvailles et les cérémonies. Parmi ces anciens, il est à noter la présence massive de 10 anciens chefs de corps, ce qui est remarquable.

Le général Zeller n'ayant pu rejoindre, étant bloqué au nord de Bordeaux par l'arrêt de son train. Immédiatement, le régiment a réagi en lui faisant pousser un véhicule qui lui a permis de rejoindre Tarbes vers 01h00. Cette présence massive montre bien l'intérêt porté au régiment, sa cohésion, son dynamisme et la symbiose qui existe entre toutes les générations. La grande famille du "35" se porte toujours très bien.

Le jeudi 20 juillet est réservé à la préparation des festivités pour être en mesure d'accueillir les anciens dès 17h00 à l'entrée du régiment. Une tente accueil est installée à l'entrée du quartier devant le bureau de l'amicale pour faire le point des présents, encaisser les dûs pour les retardataires et récupérer ou acheter l’Historique qui vient de sortir et dont 480 exemplaires ont déjà rejoint la bibliothèque de bon nombre d'anciens. Il en reste encore dépêchez-vous !...

Les premiers arrivés ont patienté jusqu'à 19h00 pour rejoindre le mess de la Gendarmerie Mobile à Foix-Lescun afin de partager le repas "des anciens" où une soixantaine de convives étaient attendues.
A 19h30, les anciens et leurs épouses, avec une quinzaine de jeunes du régiment, étaient présents pour entamer la partie conviviale de ces retrouvailles.

En raison du mauvais temps, un apéritif léger s'est déroulé dans la salle à manger au centre du dispositif. Pour débuter, il fallut se plier aux petits mots de remerciements et d'information du président et du chef de corps. Le président a signalé que la remise de cadeaux au colonel Marchand avait été faite quelque jours plus tôt en salle Leguen en votre nom sous la forme de cinq livres. Le colonel MARCHAND a exprimé quelques mots élogieux sur l'amicale puis a parlé du régiment avant de laisser à chacun le temps de déguster et d’échanger avec les amis et les chefs retrouvés. Vers 20h30, les convives ont pris place autour des tables dont une était réservée aux chefs de corps et une autre table en "U" pour les autres anciens. Après installation autour des tables, le Président a repris la parole quelques minutes pour parler des effectifs de l'amicale et de l'historique du régiment.
Le "père de l'Arme", le général DELION, a prononcé quelques mots pour nous dire combien il était heureux d'être près de ses artilleurs parachutistes et a souligné la qualité de l'historique qu'il avait pris le temps de feuilleter. Le repas, de grande qualité, s'est déroulé parfaitement et au signal du président, quelques anciens se sont déplacés afin de permettre aux chefs de corps de se rapprocher de leurs anciens et subordonnés, se remémorant le bon vieux temps. Comme à l'accoutumée, notre fidèle camarade Alain DESPAGNES (60/2A), ancien d'Algérie, n'était pas venu les mains vides et pour compléter la dotation normale en nous faisant déguster une douzaine de bouteilles de "Montagne Saint Emilion". Une fois encore, merci à cet ami au grand cœur et au grand cru. Comme prévu, le repas s'est terminé à 23h30 pour libérer la salle et aller se reposer afin d’être prêt le lendemain. Une excellente soirée appréciée de tous.

Vendredi 21 juillet
Dès 07h30, le bureau était en place pour préparer l’accueil et le filtrage des premiers Anciens à 08h00. Tout était en place à l'entrée du quartier pour diriger et accueillir les anciens devant le bureau de l'amicale, sous une tente où, l'ami DREUX avait installé la boutique et quelques historiques. Après les formalités d'arrivée, de paiements de dernière minute et quelques achats, le point de recueil des anciens se situait au bar sous-officiers. Certains ont pu faire la visite de la salle d'honneur.
A 10h50, les anciens étaient sur la place d'armes pour assister à la cérémonie avec la musique des parachutistes de Toulouse. Le lieutenant-colonel JULLY, commandant en second, a présenté le Régiment au colonel MARCHAND avant qu'il n'accueille l’Etendard.

Cette année encore, à la seconde où le chef de corps commandait le garde-à-vous pour l'accueil des autorités, deux avions provenant du nord ont surgit pour saluer le départ du colonel MARCHAND et marquer très fortement les liens qui unissent le régiment à la Royale et aux successeurs du porte-avions Foch.
Le chef de corps a accueilli les autorités civiles et militaires - Le chef de cabinet de madame la Préfète, le Général BELLOT des MINIERES commandant la Brigade Parachutiste, les élus avec le Maire de Tarbes - et neuf anciens chefs de corps - GA Zeller, Gca Waymel, Gdi Coat, Gal Arnaud, Delion, Pellerin, Col Charles, de Gestas et Guilloton. Toutes les autorités sont allées saluer l’Etendard puis, le général BELLOT des MINIERES et le colonel MARCHAND ont passé le Régiment en revue. Un très grand moment d’émotion pour le chef de corps en cet instant qui met fin à son temps de commandement.
A 11h20, après le revue des troupes, le général Bellot des Minières et le colonel Marchand procèdent à une remise de trois médailles militaires à un adjudant-chef, un chef et un brigadier-chef pour leur comportement exemplaire dans les derniers engagements opérationnels du régiment. A 11h30, la prise d’armes s'est poursuivie avec le ravivage de la flamme et un dépôt de gerbe au monument aux Morts par le général commandant la Brigade, le colonel MARCHAND et le Président de l’amicale. Dépôt de gerbe suivi d’une minute de silence et du refrain de la Marseillaise.

Le général BELLOT des MINIERES prend alors le commandement du Régiment pour lire son ordre du jour à l'adresse du colonel MARCHAND (Cf page 25) et de prononcer la formule d’investiture traditionnelle pour le lieutenant-colonel (TA) de CREVOISIER.

Pas de saut cette fois-ci en raison d'un plafond bas mais peu après, commençait le remarquable défilé à pied de toutes les unités du régiment suivi d'un défilé motorisé bien apprécié.
Après la cérémonie, pendant que les autorités rejoignaient la salle Leguen, les anciens se regroupaient devant le monument aux Morts pour la traditionnelle photo souvenir avant que les 11 chefs de corps ne se prêtent à la photo de famille devant le Noratlas. Maitrise toujours aussi difficile des anciens tant ils ont de choses à se raconter. Cependant, cette année il n'en manque pas trop... sur les photos. Après réintégration de l'armement et la fin du pot des autorités tous se rejoignaient sous le hangar du 2B ou BML d’aujourd'hui. Nouvelle formule moderne (mais déjà très ancienne) très bien préparée et décorée pour un moment très convivial et de retrouvailles.

Les autorités civiles et militaires ont remercié le colonel MARCHAND pour son action en lui remettant quelques cadeaux alors que le commandant en second et les présidents de catégories, quant à eux, lui remettaient un dernier présent. Autorités et anciens ont pu alors sillonner l'espace pour retrouver jeunes et amis venus assister à cette très belle cérémonie et soutenir le colonel MARCHAND pour ses derniers moments tarbais avant de rejoindre dans la foulée les Etats Unis. L'ensemble des personnels du régiment et les anciens sont restés jusqu'au départ du colonel MARCHAND vers 15h30.

Comme de coutume, artilleurs parachutistes, sous-officiers et officiers, accompagnés de quelques anciens, se sont massés dans l’allée centrale pour un au-revoir très chaleureux et très poignant, de telle sorte que l'ensemble de ces personnels regroupés près du portail d'entrée ont marqué le départ du colonel MARCHAND par un salut respectueux et un tonnerre d'applaudissements. L’ADC RENARD lui remettait son fanion de commandement et quelques derniers présents juste avant de monter dans sa voiture personnelle. Après, les trois popotes ont été ouvertes pour une action de fraternisation entre jeunes et anciens afin de remonter oueds, arroyos, mers de sable et zones tropicales bien connus de tous.

Une fois de plus, merci aux jeunes du Régiment de nous avoir gratifier d’un accueil toujours chaleureux et de nous donner la possibilité de nous ressourcer pendant quelques heures dans ce quartier et cette ambiance si particulière de notre beau régiment qui a marqué une période très importante de notre vie.
retour sommaire
amicaleartipara35©2004-2017