Des ANCIENS à l'assaut du KILIMANDJARO Le toit de l' Afrique …. 5895 m


Après l 'Oukaimeden (3300 m), le M' Goun (4068 m) et le Toubkal sommet du Maghreb (4167 m), le défi lancé il y a deux ans est devenu réalité le 27 janvier 2017… La sélection commencée en 2015 avec une trentaine de mes compagnons de randonnée a été récompensée avec 7 de mes fidèles au sommet de cette mythique montagne… Les neiges du Kili ont toujours fasciné les hommes… Les gadiris de la section Rando 8000 de l'Union des Français d 'Agadir ont répondu à l'appel de Pascal Danel... Le Kilimandjaro possède trois sommets qui correspondent aux trois cratères de ses périodes actives. A l'ouest : Shira Peak, 3509 m, une légère bosse noyée sous la végétation. A l'est, le Mawenzi, 5149 mètres, hérissé de pics. Et au centre, le Kibo, le plus célèbre avec ses glaciers, point culminant de l'Afrique à 5891 mètres.
Vendredi 20 janvier :
Vol de nuit avec Ethiopian airlines, escale à Addis Abeba, arrivée à Airport Kilimanjaro (Tanzanie) mise en place ARUSHA, accueil et présentation des 2 guides John et Kennedy (çà ne s'invente pas !). Briefing, pesée des sacs, et première nuit… agîtée !

Samedi 21:
Transfert Machame gate ( 1830 m) formalités d'entrée dans le Parc National, 14 h, l'équipe est dans les starting-blocks, l'ascension démarre "Polé–Polé" (doucement), montée à travers la forêt équatoriale, le sentier est bien entretenu avec des rigoles latérales en cas d' orages violents mais la dénivelé nous rappelle à l'ordre, économise ton souffle ! Arrivée à Machame Hut (3000 m) bivouac dans les bruyères géantes, première nuit - guitoune (6 h de marche/Dénivelé + 1200 m).

Dimanche 22 :
Montée en crête à travers les hautes bruyères géantes et les sénéçons géants, vue remarquable sur le mont Meru (4565 m) émergeant de la mer de nuages. Le chemin s'élargit, devient petit plateau suspensu, enfin on commence à apercevoir les neiges de Kibo, le chemin oblique vers l' ouest et file en traversée à travers les steppes d' altitude (3800 m) et redescend jusqu' au plateau de Shira (3730 m), bivouac (6 h de marche/Dénivelé + 900 m/Dénivelé - 200 m). Lundi 23 : Montée douce et progressive jusqu' à la côte 4400 m, passage au pied de Lava Tower, grande tout de lave orangée, puis descente vers l'Est à travers les sénéçons géants, immenses sentinelles veillant sur les lieux et le grand canyon de Barrenco. Bivouac à Barrenco Hut (3900 m) 7 h de marche/Dénivelé + 900 m/Dénivelé -700 m.
Mardi 24 :
La rive gauche de Barrenco est fermée par une spectaculaire muraille, nous attaquons la paroi par un sentier impressionnant jusqu' à un petit col à 4100 m, puis commence une longue traversée vers l'Est à travers des paysages lunaires, un immense plateau aride entrecoupé de ravins successifs. Déjeuner au bord du ruisseau Karanga 3840 m, dernier point d'eau avant le sommet où les porteurs font le plein. Montée sur la moraine et installation au bivouac de Barafu Hut (4670 m) vue magnifique sur le sommet et le Mawenzi. Dîner speed et duvet dans la foulée car ce soir réveil 22 H 30 !!!!!! 8 h de marche/Dénivelé + 950 m/Dénivelé - 350 m.

Mercredi 25 :
Réveil en fanfare, en fait personne n'a vraiment trouvé le sommeil ! Départ 23 h 30 à la frontale avec un léger froid vif. Le sentier s' élève régulièrement et rapidement en cours lacets (zig et zag) dans la moraine, le terrain est meuble et la marche assez pénible, chacun essaie d'adapter sa respiration à sa cadence. Plus nous montons et plus le manque d' oxygène se fait sentir, mais la cadence lente de nos guides et les courtes pauses régulières sont les bienvenues. La pente se redresse à l'approche du sommet et au loin, dans la plaine, les lumières de Moschi brillent encore un peu. Le jour se lève, enfin nous débouchons sur le rebord du cratère à Stella Point (5750 m). Malgré le froid, le vent violent et la fatigue, le moment est sublime, l'ambiance irréelle. Adieu mal de tête, fini les maux de ventre, le mal aigu des montagnes a subitement disparu laissant place à un court moment de frénésie, pleurs et embrassades…
Il reste encore 40 mn de marche sur la lèvre du cratère avant le point culminant, l' UHURU PEAK à 5895 m ! Un froid et un vent glacial (- 20 °) nous accueillent laissant entrevoir les rayons du soleil entre les nuages circulant à grande vitesse, après le cérémonial somnital incontournable mais rapide, il faut entamer la descente jusqu' à Barafu Camp par le même itinéraire au terme de 2 à 3 h de crapahut. Déjeuner, courte sieste et reprise de la descente vers la voie Mweka. Nous perdons rapidement de l'altitude en longeant le ravin de Charongo sur sa rive droite, paysages superbes, nous retrouvons les bruyères géantes du bivouac de Mweka Hut (3250 m) . 14 h de marche - 7 h de montée et 7 h de descente - Dénivelé + 1400 m/Dénivelé - 2700 m. Jeudi 26 : Belle descente à travers la forêt tropicale, entre les fougères géantes et les guerézas, singes à queues bleues qui nous narguent dans la canopée, enfin les bananeraies de Mweka apparaissent et c'est la fin de l'aventure… Remise des diplômes… et une bonne bière Kilimandjaro…

Vendredi 27 au 30 Récupération et farniente à Zanzibar …
retour sommaire
amicaleartipara35©2004-2017