CELEBRATION de la SAINTE BARBE à TARBES...


Vendredi 02 décembre 2016
C'est avec deux jours d'avance que le régiment et ses anciens ont dignement fêté notre Sainte Patronne. Pour les jeunes du Régiment, les traditions ont bien été respectées. Le chef de corps et les commandants d'unité ont été réveillés de bonne heure pour participer aux réjouissances folkloriques habituelles.
Le bureau était en place à 08h00 pour l'accueil des anciens avec un service minimum, directement au bureau de l'amicale. Comme chaque année, le bar sous-officiers nous était ouvert pour prendre un café et patienter dans l'attente de se diriger vers la chapelle Saint Michel ou attendre le début de la prise d'armes. A 09h00, jeunes et anciens étaient en place à la chapelle Saint Michel pour suivre l'office religieux célébré par un prêtre de l'église Saint Jean qui remplaçait notre Padré parti officier au cœur de l'Afrique avec les troupes françaises en intervention. La messe était dédiée à nos 25 nos disparus depuis la précédente Sainte Barbe et au brigadier- chef TAUZET de l'unité de réserve du régiment décédé brutalement il ya quelques mois.

A la sortie de la messe, nous avons pu prendre notre temps pour rejoindre la place d'armes et nous mettre en place avec les hommes et femmes du régiment pour assister à la prise d'armes qui s'est déroulée sans la musique toulousaine bloquée sur l'autoroute en raison d'un accident. Heureusement, la sono est opérationnelle permettant d'avoir les sonneries pour répondre au déroulement harmonieux du cérémonial.
A 11h00, le lieutenant-colonel JULLY a accueilli l'Etendard avant l'arrivée du chef de corps et des autorités civiles et militaires. Après le salut à l'Etendard, les autorités - la Préfète, Monsieur Catalayud représentant le Maire de Tarbes, et le Colonel Temporel l'adjoint 11e BP et Philippe Dintrans notre parrain - ont rejoint leur emplacement habituel. Après le revue du régiment et des Anciens, le colonel Temporel a lu l'ordre du jour (voir ci-après) dédié à Sainte Barbe.

Juste après, les autorités civiles, militaires et notre parrain accompagnaient le chef de corps et le président de l'amicale pour se porter devant le monument aux Morts. Seuls les colonels Temporel et Marchand déposaient une gerbe avec le Président à la mémoire des hommes de la communauté du 35 tombés au champ d'honneur et de nos jeunes et anciens décédés an cours de l'année. Après le dépôt de gerbe, le colonel Marchand appelait les récipiendaires et le colonel Temporel remettait trois médailles d'or de la Défense Nationale avec citation aux capitaines C… et P…, et au brigadier–chef P… pour leur excellent comportement dans la lutte contre le terrorisme dans la Bande Sahélo Saharienne.
Après que les décorés aient rejoint les rangs, c'est le maréchal des logis-chef COLLINET qui venait se placer au centre de la place d'arme pour être mis à l'honneur par le colonel Marchand avant son départ de l'institution après vingt ans de très bons et loyaux services au Régiment. La fin de la cérémonie a été clôturée par le défilé des troupes devant les autorités et les anciens dans des dispositions habituelles. Seule la 3e Batterie était absente pour cause de contrôles opérationnels à Canjuers. Très beau défilé de l'ensemble des participants.

omme après chaque cérémonie, le chef de corps, ses invités et les décorés se sont dirigés vers la salle Le Guen pour un petit cocktail permettant aux batteries de réintégrer l'armement et aux anciens de rejoindre le gymnase pour le repas de cohésion.

A 12h45, le Régiment et ses anciens avaient rejoint le gymnase pour accueillir le colonel TEMPOREL et le colonel MARCHAND qui a prononcé quelques mots avant de lancer Les agapes tant attendues par certains. Dispositifs habituel avec les anciens en fin de tableau avec tables et chaises alors que les jeunes des batteries étaient debout de part et d'autre du gymnase. Rapidement, les batteries se sont mises en voix pour nous ravir de leurs chants bien connus des anciens et des parachutistes. Vers 15h00, le chef de corps était accompagné du 35° couplet pour quitter l'hémicycle et permettre à chacun de rejoindre sa batterie ou les différentes popotes où les hommes et les femmes ont pu se retrouver pour refaire le monde et le 35. Merci encore et toujours au Colonel MARCHAND et à ses artilleurs parachutistes pour la qualité d'accueil qu'ils nous montrent toujours avec sourire et gentillesse permettant aux anciens de sentir toujours aussi bien dans le quartier et se replonger dans le jus de leur jeunesse.
retour sommaire
amicaleartipara35©2004-2017